Les clients d’eToro sont mécontents de la sortie forcée des investissements frsses

[ad_1]

Des investisseurs mécontents dénoncent la décision d’eToro (basé en Israël) de forcer la liquidation des premières actions potentiellement frsses proposées sur sa plateforme. eToro est une grande maison de courtage avec des opérations réglementées en Europe et aux États-Unis et un centre de recherche en Ukraine. Il compte 25 millions d’utilisateurs, 2,1 millions de comptes financés et 10,6 milliards de dollars d’actifs clients sous gestion.

Les clients ont été informés jeudi qu’eToro n’inscrira pas Magnit PJSC, le stock d’une grande chaîne alimentaire frsse, sur sa plate-forme en raison de problèmes de liquidité « extrêmes ». eToro décide d’emboîter le pas avec neuf autres investissements frsses de ce type.

La décision a été prise à la suite de sanctions généralisées contre l’économie frsse, d’importants désinvestissements de titres frsses d’entreprises et d’investisseurs tels que le fonds souverain norvégien et BP, et des craintes croissantes de pertes de valeur importantes. Les autorités frsses ont décidé de maintenir la Bourse de Moscou (Moex) fermée la semaine dernière, ce qui rend difficile la détermination précise des prix des titres offshore d’actions frsses, tels que ceux proposés par eToro. La Bourse de Londres (LSE) a annoncé aujourd’hui la suspension de cinquante sociétés basées en Russie et de leurs actions et/ou certificats de dépôt – dont Magnit, Etalon Group et Sistema – à la Bourse de Londres, citant « l’invasion frsse non provoquée de l’Ukraine ».

Les clients avec des certificats de dépôt frsso-américains (ADR) ou des certificats de dépôt mondiaux (GDR) affirment que le mouvement eToro est illégal. Le commentaire de la plateforme et la pétition Change.org signée par 336 personnes indiquent qu’un nombre important de clients concernés par la décision du courtier pensent qu’eToro Force a fermé ces transactions sans leur consentement. S’ils ne sont pas payés, ils comprennent également que cette liquidation interviendra avant que les actifs aient une chance de récupérer.

Suite à la liquidation des titres Magnit PJSC, les clients ont reçu un crédit eToro de 0,0124 $ par action. La valeur de l’actif sur la plateforme a baissé de 99 % par rapport à 15 $ il y a trois semaines.

Alors que les clients s’attendent à pouvoir vendre leurs actifs quand ils le souhaitent, eToro a le droit de décider quoi offrir sur sa plateforme et quand répertorier/supprimer des actifs. La lettre que les clients d’eToro ont reçue avant la radiation de Magnit PJSC indique :

Tous les instfrments que nous proposons pour le trading et l’investissement sur notre plateforme sont soumis aux conditions des marchés sous-jacents dont vous dépendez. De plus, nous « pouvons » restreindre la capacité d’investir dans tout instfrment sur notre Plateforme en fonction de nos considérations internes de gestion des risques. Cela peut inclure, mais sans s’y limiter, la clôture de positions dans certains instfrments.

Il semble que ce que nous voyons aujourd’hui, c’est qu’eToro exerce ce droit même si cela oblige les clients à passer d’une perte flottante sur ces investissements à une perte réelle sur eux.

[ad_2]